English-Video.net comment policy

The comment field is common to all languages

Let's write in your language and use "Google Translate" together

Please refer to informative community guidelines on TED.com

TED2014

Jon Mooallem: How the teddy bear taught us compassion

Jon Mooallem: L'étrange histoire de l'ours en peluche, et ce qu'elle révèle de notre relation aux animaux.

Filmed
Views 1,104,975

En 1902, selon la légende, le président Théodore Roosevelt épargna la vie d'un ours noir - et lança la mode de l'ours en peluche. L'écrivain Jon Mooallem s'attaque à cette histoire et nous amène à réfléchir sur le façon dont les histoires que nous racontons sur les animaux sauvages ont de réelles conséquences sur les chances de survie de ces espèces - et sur la Nature elle-même.

- Writer
Jon Mooallem is the author of "Wild Ones: A Sometimes Dismaying, Weirdly Reassuring Story About Looking at People Looking at Animals in America." Full bio

L'histoire se déroule durant
l'automne 1902.
00:12
SoAlors itil was the falltomber ofde 1902,
Le président Théodore Roosevelt
00:15
and PresidentPrésident TheodoreTheodore RooseveltRoosevelt
avait besoin d'une pause
loin de la Maison Blanche.
00:17
needednécessaire a littlepeu breakPause fromde the WhiteBlanc HouseMaison,
00:19
soalors heil tooka pris a traintrain to MississippiMississippi
Il prit alors un train vers le Mississippi
pour aller chasser l'ours noir
près d'une ville
00:21
to do a littlepeu blacknoir bearours huntingchasse outsideà l'extérieur ofde a townville
00:23
calledappelé SmedesSmedes.
nommée Smedes.
00:25
The firstpremier dayjournée ofde the huntchasse,
theyils didn'tn'a pas seevoir a singleunique bearours,
Ils ne virent aucun ours le premier jour,
00:27
soalors itil was a biggros bummerpoisse for everyonetoutes les personnes,
ce qui déçut tout le monde.
Mais le deuxième jour,
les chiens en encerclèrent un,
00:29
butmais the secondseconde dayjournée, the dogschiens corneredacculé oneun
après une longue poursuite.
00:32
afteraprès a reallyvraiment longlongue chaseChase, butmais by thatcette pointpoint,
Mais entre temps,
le président avait renoncé
00:34
the presidentPrésident had givendonné upen haut
et était rentré au campement
pour manger.
00:36
and gonedisparu backarrière to campcamp for lunchle déjeuner,
00:37
soalors hisle sien huntingchasse guideguider crackedfissuré the animalanimal
Son guide de chasse frappa alors l'animal
sur le dessus de la tête
avec la crosse de son fusil,
00:40
on the topHaut ofde the headtête withavec the buttbout à bout ofde hisle sien riflefusil,
et l'attacha à un arbre.
00:43
and thenpuis tiedattaché itil upen haut to a treearbre
Il fit ensuite sonner son clairon
00:44
and startedcommencé tootingTooting awayun moyen on hisle sien bugleBugle
pour que Roosevelt revienne
et ait l'honneur de tuer l'animal.
00:47
to callappel RooseveltRoosevelt backarrière soalors heil could have the honorhonneur
00:49
ofde shootingtournage itil.
L'ours était une femelle.
00:51
The bearours was a femalefemelle.
Elle était étourdie, blessée,
00:53
ItIl was dazedhébété, injuredblessé,
très maigre et
en piteux état.
00:56
severelygravement underweightinsuffisance pondérale, a littlepeu mangy-lookinggaleux prospectifs,
Quand Roosevelt a vu cet animal
attaché à un arbre,
00:59
and whenquand RooseveltRoosevelt saw thisce animalanimal
01:01
tiedattaché upen haut to the treearbre,
il n'a pas pu se résoudre à le tuer.
01:03
heil justjuste couldn'tne pouvait pas bringapporter himselflui-même to fireFeu at itil.
Il pensait que le tuer irait à l'encontre
de son éthique de sportif.
01:05
HeIl feltse sentait like thatcette would go againstcontre hisle sien codecode
01:07
as a sportsmanSportsman.
Quelques jours plus tard,
la scène fut immortalisée
01:09
A fewpeu daysjournées laterplus tard, the scenescène was memorializedcommémoré
dans une caricature politique
publiée à Washington.
01:11
in a politicalpolitique cartoondessin animé backarrière in WashingtonWashington.
Intitulée « Fixer des
limites au Mississippi »,
01:14
ItIl was calledappelé "DrawingDessin a LineLigne in MississippiMississippi,"
elle montrait Roosevelt, fusil
baissé et bras tendu,
01:17
and itil showedmontré RooseveltRoosevelt withavec
hisle sien gunpistolet downvers le bas and hisle sien armbras outen dehors,
épargnant la vie de l'ours.
01:19
sparingépargnant the bear'sde l’ours life,
L'ours était assis
sur ses pattes arrières,
01:21
and the bearours was sittingséance on itsses hindhind legsjambes
01:22
withavec thesecelles-ci twodeux biggros, frightenedeffrayé, widelarge eyesles yeux
avec ses deux grands yeux effrayés
01:24
and littlepeu earsoreilles prickedpiqué upen haut at the topHaut ofde itsses headtête.
et ses petites oreilles
dressées sur sa tête.
Il semblait vraiment impuissant,
01:26
ItIl lookedregardé reallyvraiment helplessimpuissant, like youtoi justjuste wanted to
on voulait juste le prendre dans ses bras
et le rassurer.
01:28
sweepbalayage itil upen haut intodans yourvotre armsbras
01:30
and reassurerassurer itil.
01:31
ItIl wouldn'tne serait pas have lookedregardé familiarfamilier at the timetemps,
L'ours était moins connu à l'époque
01:32
butmais ifsi youtoi go looking for the cartoondessin animé nowà présent,
mais si vous voyez le dessin maintenant,
01:34
youtoi recognizereconnaître the animalanimal right awayun moyen:
vous reconnaissez l'animal tout de suite :
01:37
It'sIl a a teddynounours bearours.
c'est un ours en peluche.
Voici comment l'ours en peluche est né.
01:39
And thisce is howComment the teddynounours bearours was bornnée.
Les fabricants de jouets
ont repris l'ours du dessin,
01:41
EssentiallyEssentiellement, toymakersfabricants de jouets tooka pris
the bearours fromde the cartoondessin animé,
l'ont transformé en peluche
01:43
turnedtourné itil intodans a plushpeluche toyjouet, and thenpuis namednommé itil
et l'ont nommé en l'honneur
du président Roosevelt : « Teddy's bear ».
01:45
afteraprès PresidentPrésident RooseveltRoosevelt -- Teddy'sOurs en peluche bearours.
Et je me sens d'ailleurs un peu ridicule
d'être ici sur scène,
01:48
And I do feelressentir a littlepeu ridiculousridicule
01:50
thatcette I'mJe suis upen haut hereici on thisce stageétape
de prendre de mon temps pour vous parler
d'une histoire vieille de 100 ans,
01:53
and I'mJe suis choosingchoisir to useutilisation mymon timetemps
01:54
to telldire youtoi about a 100-year-old-Age storyrécit
celle de l'invention d'un jouet
pour enfants.
01:57
about the inventioninvention ofde a squishyspongieux kid'sdes gamins toyjouet,
Mais j'ajouterais que derrière l'histoire
de l'invention de l'ours en peluche,
02:00
butmais I'd arguese disputer thatcette the inventioninvention ofde the teddynounours bearours,
se cache une histoire plus importante,
02:04
insideà l'intérieur thatcette storyrécit is a moreplus importantimportant storyrécit,
02:07
a storyrécit about howComment dramaticallydramatiquement ournotre ideasidées
une histoire qui montre à quel point
notre vision de la nature peut changer,
02:09
about naturela nature can changechangement,
02:11
and alsoaussi about howComment, on the planetplanète right nowà présent,
et à quel point,
en ce moment sur la planète,
les histoires que l'on raconte
02:14
the storieshistoires thatcette wenous telldire
changent complètement la nature.
02:16
are dramaticallydramatiquement changingen changeant naturela nature.
Pensez à l'ours en peluche.
02:18
BecauseParce que thinkpense about the teddynounours bearours.
Pour nous, rétrospectivement,
ça semble évident,
02:20
For us, in retrospectRetrospect, itil feelsse sent like an obviousévident fiten forme,
car les ours sont mignons et câlins.
02:22
becausecar bearsours are soalors cutemignon and cuddlycâlin,
02:24
and whoqui wouldn'tne serait pas want to give
oneun to theirleur kidsdes gamins to playjouer withavec,
Qui refuserait d'en offrir à ses
enfants pour jouer?
02:26
butmais the truthvérité is thatcette in 1902,
Mais la vérité, c'est qu'en 1902,
les ours n'étaient pas mignons et câlins.
02:29
bearsours weren'tn'étaient pas cutemignon and cuddlycâlin.
Ils étaient pareils,
mais l'homme ne les voyait pas ainsi.
02:30
I meansignifier, theyils lookedregardé the sameMême,
02:32
butmais nonon oneun thought ofde themleur thatcette way.
02:33
In 1902, bearsours were monstersmonstres.
En 1902, les ours étaient des monstres.
Les ours étaient quelque chose
qui terrifiait vraiment les enfants.
02:36
BearsOurs were somethingquelque chose thatcette frickin'frickin' terrifiedterrifié kidsdes gamins.
Pendant des générations,
02:39
For generationsgénérations at thatcette pointpoint,
l'ours a incarné tous les dangers
que les gens rencontraient à la frontière.
02:41
the bearours had been a shorthandsténographie for alltout the dangerdanger
02:44
thatcette peoplegens were encounteringrencontre on the frontierFrontier,
D'ailleurs, le gouvernement fédéral
exterminait systématiquement les ours
02:46
and the federalfédéral governmentgouvernement was actuallyréellement
02:47
systematicallysystématiquement exterminatingexterminant bearsours
et de nombreux autres prédateurs,
comme les coyotes et les loups.
02:49
and lots ofde otherautre predatorsprédateurs too,
02:51
like coyotescoyotes and wolvesloups.
02:52
TheseCes animalsanimaux, theyils were beingétant demonizeddiabolisé.
Ces animaux étaient diabolisés.
02:54
TheyIls were calledappelé murderersmeurtriers
On les traitait de meurtriers
parce qu'ils tuaient le bétail.
02:56
becausecar theyils killedtué people'sles gens livestockbétail.
02:58
OneUn governmentgouvernement biologistbiologiste, heil explainedexpliqué thisce
Un biologiste du gouvernement
expliquait cette guerre
03:00
warguerre on animalsanimaux like the bearours by sayingen disant
contre les animaux,
comme les ours, en disant
03:02
thatcette theyils nonon longerplus long had a placeendroit
qu'ils n'avaient plus leur place
dans notre civilisation avancée,
03:05
in ournotre advancingavancer civilizationcivilisation,
03:07
and soalors wenous were justjuste clearingclairière themleur outen dehors ofde the way.
ce qui justifiait le fait
de s'en débarrasser.
03:11
In oneun 10-year-an periodpériode, closeFermer to halfmoitié a millionmillion wolvesloups
En l'espace de 10 ans,
environ un demi-million de loups
ont été massacrés.
03:15
had been slaughteredabattus.
L'ours grizzly a rapidement été éradiqué
de 95 % de son territoire d'origine.
03:16
The grizzlygrizzli would soonbientôt be wipedessuyé outen dehors
03:18
fromde 95 percentpour cent ofde itsses originaloriginal territoryterritoire,
Alors qu'auparavant il y avait
30 millions de bisons
03:21
and whereastandis que onceune fois que there had been 30 millionmillion bisonBison
se promenant à travers les plaines,
03:24
movingen mouvement acrossà travers the plainsplaines, and youtoi would have
et on parlait de ces trains
03:26
thesecelles-ci storieshistoires ofde trainsles trains havingayant to stopArrêtez
qui devaient s'arrêter
quatre ou cinq heures
03:28
for fourquatre orou fivecinq hoursheures soalors thatcette thesecelles-ci thicképais,
pour que ces larges torrents d'animaux
traversent les rails.
03:30
livingvivant riversrivières ofde the animalsanimaux could pourverser over the tracksdes pistes,
En 1902, il en restait probablement
moins de 100 dans la nature.
03:33
nowà présent, by 1902, there were maybepeut être
lessMoins thanque 100 left in the wildsauvage.
03:38
And soalors whatquelle I'mJe suis sayingen disant is, the teddynounours bearours was bornnée
Ce que je cherche donc à dire,
c'est que l'ours en peluche est né
03:41
intodans the middlemilieu ofde thisce greatgénial spasmspasme ofde exterminationextermination,
au beau milieu d'une grande
vague d'extermination.
Et on peut voir ça comme un signe que
peut-être, au fond,
03:45
and youtoi can seevoir itil as a signsigne thatcette
03:46
maybepeut être somecertains peoplegens deepProfond downvers le bas
certaines personnes ont commencé à être
en désaccord avec ces massacres.
03:48
were startingdépart to feelressentir conflicteden contradiction about alltout thatcette killingmeurtre.
Les Américains haïssaient
et craignaient toujours l'ours,
03:52
AmericaL’Amérique stillencore hateddétesté the bearours and fearedcraignait itil,
mais tout à coup, ils voulaient aussi
lui faire un gros câlin.
03:55
butmais alltout ofde a suddensoudain, AmericaL’Amérique alsoaussi wanted
03:57
to give the bearours a greatgénial biggros hugcâlin.
Cela a éveillé ma curiosité
ces dernières années.
04:00
SoAlors thisce is somethingquelque chose thatcette I'veJ’ai been reallyvraiment
curiouscurieuse about in the lastdernier fewpeu yearsannées.
04:02
HowComment do wenous imagineimaginer animalsanimaux,
Comment imagine-t-on
les animaux ?
Comment les pense-t-on, qu'éprouve-t-on,
04:03
howComment do wenous thinkpense and feelressentir about themleur,
04:05
and howComment do theirleur reputationsréputations get writtenécrit
et comment leurs réputations sont écrites,
puis réécrites dans nos esprits ?
04:08
and thenpuis rewrittenréécrit in ournotre mindsesprits?
Nous sommes aujourd'hui au cœur
d'une grande vague d'extinction
04:10
We'reNous sommes hereici livingvivant in the eyeœil ofde a greatgénial stormorage
04:13
ofde extinctionextinction where halfmoitié the speciesespèce on the planetplanète
qui pourrait voir disparaître la moitié
des espèces de la planète
04:16
could be gonedisparu by the endfin ofde the centurysiècle,
d'ici la fin du siècle.
04:18
and soalors whyPourquoi is itil thatcette wenous come to carese soucier about
Comment en sommes-nous donc venus
à nous soucier
04:19
somecertains ofde thoseceux speciesespèce and notne pas othersautres?
de certaines espèces
et pas des autres ?
04:22
Well, there'sil y a a newNouveau fieldchamp, a relativelyrelativement newNouveau fieldchamp
Il y a un domaine relativement nouveau
dans les sciences sociales
04:24
ofde socialsocial sciencescience thatcette startedcommencé looking at
qui se penche sur les relations puissantes
et parfois schizophréniques
04:26
thesecelles-ci questionsdes questions and tryingen essayant to unpackdécompresser the powerfulpuissant
04:28
and sometimesparfois prettyjoli schizophrenicschizophrène relationshipsdes relations
04:30
thatcette wenous have to animalsanimaux,
que nous avons avec les animaux.
Et je passe beaucoup de temps
à lire leurs journaux académiques,
04:32
and I spentdépensé a lot ofde timetemps looking throughpar
04:33
theirleur academicacadémique journalsrevues,
et j'en conclus que leurs trouvailles
sont étonnamment variées.
04:35
and alltout I can reallyvraiment saydire is thatcette theirleur findingsrésultats
04:37
are astonishinglyétonnamment wide-ranginggrande envergure.
Une de mes préférées indique
04:39
SoAlors somecertains ofde mymon favoritesfavoris includecomprendre thatcette
que plus un individu de l’État
de New York regarde la télé,
04:41
the moreplus televisiontélévision a personla personne
watchesmontres in UpstateUpstate NewNouveau YorkYork,
04:43
the moreplus heil orou sheelle is afraidpeur
plus il a peur d'être
attaqué par un ours noir.
04:45
ofde beingétant attackedattaqué by a blacknoir bearours.
04:47
IfIf youtoi showmontrer a tigerTigre to an AmericanAméricain,
Si vous montrez un tigre
à un Américain,
il a tendance à partir du principe
que c'est une femelle, et non un mâle.
04:50
they'reils sont muchbeaucoup moreplus likelyprobable to assumeassumer thatcette it'sses femalefemelle
04:52
and notne pas malemâle.
04:53
In a studyétude where a fakefaux snakeserpent
Une étude où un faux serpent
et une fausse tortue
04:55
and a fakefaux turtleTortue were put on the sidecôté ofde the roadroute,
sont placés au bord de la route,
04:57
driverspilotes hitfrappé the snakeserpent muchbeaucoup
moreplus oftensouvent thanque the turtleTortue,
montre que les chauffeurs heurtent
en majorité le serpent,
04:59
and about threeTrois percentpour cent ofde
driverspilotes whoqui hitfrappé the fakefaux animalsanimaux
sachant que 3 % d'entre eux
semblent l'avoir fait intentionnellement.
05:01
seemedsemblait to do itil on purposeobjectif.
05:03
WomenFemmes are moreplus likelyprobable thanque menHommes to get a
Les femmes ont plus tendance
à éprouver une « sensation de magie »
05:06
"magicalmagique feelingsentiment" whenquand theyils seevoir dolphinsdauphins in the surfSurf.
en voyant des dauphins dans l'eau.
68 % des mères qui se sentent
« pleinement dans leurs droits »
05:09
Sixty-eightSoixante-huit percentpour cent ofde mothersmères withavec
05:11
"highhaute feelingssentiments ofde entitlementdroit and self-esteemestime de soi"
et qui ont « une grande
estime de soi »
05:14
identifiedidentifié withavec the dancingdansant catschats
se sont identifiées à des chats dansants
dans une pub pour Purina.
05:16
in a commercialcommercial for PurinaPurina. (LaughterRires)
(Rires)
05:18
AmericansAméricains considerconsidérer lobstershomards
Pour les Américains, le homard
est plus important que le pigeon,
05:20
moreplus importantimportant thanque pigeonspigeons
05:21
butmais alsoaussi muchbeaucoup, muchbeaucoup stupiderplus bête.
mais il est aussi beaucoup plus bête.
Les dindons sauvages sont légèrement
plus dangereux que les loutres de mer,
05:23
WildSauvage turkeysdindons et dindes are seenvu as onlyseulement slightlylégèrement
moreplus dangerousdangereux thanque seamer ottersloutre,
05:26
and pandaspandas are twicedeux fois as lovableaimable as ladybugscoccinelles.
et les pandas deux fois plus mignons
que les coccinelles.
Donc l'aspect physique compte.
05:32
SoAlors somecertains ofde thisce is physicalphysique, right?
On sympathise plutôt avec les
animaux qui nous ressemblent,
05:33
WeNous tendtendre to sympathizesympathiser moreplus
withavec animalsanimaux thatcette lookRegardez like us,
05:36
and especiallynotamment thatcette resembleressemblent à des humanHumain babiesbébés,
et ressemblent aux
bébés humains,
05:37
soalors withavec biggros, forward-facingorienté vers l’avant eyesles yeux
avec de grands yeux devant,
une tête circulaire
05:39
and circularcirculaire facesvisages,
et un peu grassouillet.
05:40
kindgentil ofde a roly-polyRoly-Poly postureposture.
05:42
ThisCeci is whyPourquoi, ifsi youtoi get a ChristmasChristmas cardcarte fromde, like,
Si vous recevez une carte de Noël
de votre tante du Minnesota,
05:44
yourvotre greatgénial aunttante in MinnesotaMinnesota,
il y aura dessus un bébé pingouin
05:45
there'sil y a usuallyd'habitude a fuzzyflou penguinpingouin chickpoussin on itil,
05:46
and notne pas somethingquelque chose like a GlacierGlacier BayBaie wolfLoup spiderAraign? e.
et non une araignée-loup d'Alaska.
(Rires) Mais il n'y a pas que le physique,
n'est-ce pas ?
05:49
ButMais it'sses notne pas alltout physicalphysique, right?
Il y a une dimension culturelle concernant
notre façon de penser les animaux.
05:52
There'sIl y a a culturalculturel dimensiondimension to
howComment wenous thinkpense about animalsanimaux,
05:55
and we'reétaient tellingrécit storieshistoires about thesecelles-ci animalsanimaux,
Nous racontons des histoires,
et comme toutes les histoires,
05:57
and like alltout storieshistoires,
05:58
theyils are shapeden forme de by the timesfois and the placesdes endroits
elles varient selon l'époque et le lieu.
06:00
in whichlequel we'reétaient tellingrécit themleur.
06:01
SoAlors thinkpense about thatcette momentmoment
Repensez donc
à l'année 1902 où un ours féroce
06:03
backarrière in 1902 againencore where a ferociousféroce bearours
est devenu un ours en peluche.
06:06
becamedevenu a teddynounours bearours.
Quel était le contexte ?
Eh bien, les USA s'urbanisaient.
06:07
WhatCe qui was the contextle contexte?
Well, AmericaL’Amérique was urbanizingurbanisation.
Pour la première fois, la quasi-majorité
des habitants étaient citadins,
06:10
For the firstpremier timetemps, nearlypresque a
majoritymajorité ofde peoplegens livedvivait in citiesvilles,
06:13
soalors there was a growingcroissance distancedistance
betweenentre us and naturela nature.
et s'éloignaient donc de la nature.
De cet endroit sûr,
06:15
ThereIl was a safesûr spaceespace where wenous could
nous pouvions revoir notre position
sur l'ours et l'idéaliser.
06:17
reconsiderreconsidérer the bearours and romanticizeidéaliser itil.
06:20
NatureNature could onlyseulement startdébut to
seemsembler thisce purepur and adorableadorable
La nature commença à nous
paraître pure et adorable
car nous n'avions plus à en avoir peur.
06:22
becausecar wenous didn'tn'a pas have to be afraidpeur ofde itil anymoreplus.
Et on peut voir ce cycle se reproduire
06:25
And youtoi can seevoir thatcette cyclecycle playingen jouant outen dehors
06:27
againencore and againencore withavec alltout kindssortes ofde animalsanimaux.
encore et encore avec tous les animaux.
Il semble que nous soyons toujours coincés
06:29
ItIl seemssemble like we'reétaient alwaystoujours stuckcoincé betweenentre
06:31
demonizingdiaboliser a speciesespèce and wantingvouloir to wipeessuyer itil outen dehors,
d'un côté entre la diabolisation,
l'extermination,
06:33
and thenpuis whenquand wenous get verytrès closeFermer to doing thatcette,
et, quand on est sur le point de réussir,
la pitié pour cette espèce opprimée,
06:35
empathizingempathie withavec itil as an underdogUnderdog
qui nous pousse à faire preuve
de compassion.
06:37
and wantingvouloir to showmontrer itil compassionla compassion.
Donc nous exerçons notre pouvoir,
06:40
SoAlors wenous exertexercer une ournotre powerPuissance,
mais nous sommes ensuite perturbés
par la puissance que nous avons.
06:42
butmais thenpuis we'reétaient unsettlednon réglées
06:43
by howComment powerfulpuissant wenous are.
Par exemple, voici un dessin,
06:46
SoAlors for exampleExemple, thisce is oneun ofde
certainement parmi des milliers d'autres,
06:48
probablyProbablement thousandsmilliers ofde lettersdes lettres and drawingsdessins
que des enfants ont envoyés
au Président Bush
06:51
thatcette kidsdes gamins sentenvoyé to the BushBush administrationadministration,
06:52
beggingla mendicité itil to protectprotéger the polarpolaire bearours
pour qu'il protège l'ours polaire
avec la Loi sur les espèces en péril.
06:54
underen dessous de the EndangeredEn voie de disparition SpeciesEspèces ActLoi sur les,
06:55
and thesecelles-ci were sentenvoyé backarrière in the mid-milieu-2000s,
Ils datent du milieu des années 2000,
en pleine prise de conscience
du changement climatique.
06:58
whenquand awarenessconscience ofde climateclimat
changechangement was suddenlysoudainement surgingen pleine progression.
07:00
WeNous keptconservé seeingvoyant thatcette imageimage ofde a polarpolaire bearours
On a cette image d'un ours
coincé sur un petit bloc de glace,
07:01
strandedéchoués on a littlepeu icela glace floefloe
07:02
looking reallyvraiment morosemorose.
l'air maussade.
J'ai passé des jours
à parcourir ces dessins.
07:04
I spentdépensé daysjournées looking throughpar thesecelles-ci filesfichiers.
07:06
I reallyvraiment loveamour themleur. ThisCeci one'sson mymon favoritepréféré.
Celui-là est mon préféré.
Vous pouvez y voir
un ours polaire qui se noit
07:08
IfIf youtoi can seevoir, it'sses a polarpolaire bearours that'sc'est drowningla noyade
07:10
and thenpuis it'sses alsoaussi beingétant eatenmangé simultaneouslysimultanément
et qui est ensuite mangé simultanément
par un homard et un requin.
07:12
by a lobsterhomard and a sharkrequin.
Celui-ci est d'un enfant, Fritz,
qui a une solution au problème climatique.
07:15
ThisCeci oneun camevenu fromde a kidenfant namednommé FritzFritz,
07:17
and he'sil est actuallyréellement got a solutionSolution to climateclimat changechangement.
Sa solution est basée sur l'éthanol.
07:18
He'sIl est got itil alltout workedtravaillé outen dehors to an ethanol-basedà base d’éthanol solutionSolution.
Il dit : « Je suis triste
pour les ours polaires.
07:20
HeIl saysdit, "I feelressentir badmal about the polarpolaire bearsours.
J'aime les ours polaires.
07:23
I like polarpolaire bearsours.
Les gens peuvent utiliser du jus de maïs
pour les voitures. De la part de Fritz. »
07:25
EveryoneTout le monde can useutilisation cornblé juicejus for carsdes voitures. FromDe FritzFritz."
07:31
SoAlors 200 yearsannées agodepuis, youtoi would have ArcticArctique explorersexplorateurs
Il y a 200 ans,
il y avait des explorateurs de l'Arctique
qui parlaient d'ours
bondissant sur les bateaux
07:34
writingl'écriture about polarpolaire bearsours leapingLeaping intodans theirleur boatsbateaux
et essayant de les dévorer,
07:36
and tryingen essayant to devourdévorer themleur,
même s'ils les enflammaient.
07:37
even ifsi theyils litallumé the bearours on fireFeu,
Mais ces enfants ne voient pas
l'ours comme ça,
07:39
butmais thesecelles-ci kidsdes gamins don'tne pas seevoir the polarpolaire bearours thatcette way,
07:41
and actuallyréellement theyils don'tne pas even seevoir the polarpolaire bearours
et ils ne le voient pas non plus
comme je le voyais dans les années 80.
07:43
the way thatcette I did backarrière in the '80s.
07:45
I meansignifier, wenous thought ofde thesecelles-ci animalsanimaux
Nous imaginions ces animaux
07:46
as mysteriousmystérieux and terrifyingterrifiant lordsseigneurs ofde the ArcticArctique.
comme de mystérieux
et terrifiants seigneurs de l'Arctique.
07:49
ButMais lookRegardez nowà présent howComment quicklyrapidement thatcette climateclimat changechangement
Et voyez maintenant à quelle vitesse
le changement climatique
07:51
has flippedrenversé the imageimage ofde the animalanimal in ournotre mindsesprits.
a changé l'image de l'animal
dans nos esprits.
07:54
It'sIl a gonedisparu fromde thatcette bloodthirstyassoiffé de sang man-killerhomme-tueur
Du tueur d'hommes assoiffé de sang,
on est passé à cette image
de fragile victime au bord de la noyade.
07:56
to thisce delicatedélicat, drowningla noyade victimvictime,
07:59
and whenquand youtoi thinkpense about itil, that'sc'est kindgentil ofde
Et quand on y pense, c'est un peu
la conclusion de l'histoire
08:01
the conclusionconclusion to the storyrécit
que l'ours en peluche
a commencé à raconter en 1902.
08:03
thatcette the teddynounours bearours startedcommencé tellingrécit backarrière in 1902,
Parce qu'à cette époque,
08:06
becausecar backarrière thenpuis, AmericaL’Amérique had moreplus orou lessMoins
les USA avaient plus ou moins
conquis leur part du continent.
08:09
conqueredconquis itsses sharepartager ofde the continentcontinent.
08:10
WeNous were justjuste gettingobtenir aroundautour to
Nous étions proches de nous débarrasser
de ces derniers prédateurs sauvages.
08:12
polishingpolissage off thesecelles-ci lastdernier wildsauvage predatorsprédateurs.
08:14
NowMaintenant, society'sde la société reachatteindre has expandedétendu
Maintenant, la société s'est étendue
jusqu'au toit du monde,
08:16
alltout the way to the topHaut ofde the worldmonde,
Et donc même les ours les plus isolés,
08:18
and it'sses madefabriqué even thesecelles-ci, the mostles plus remoteéloigné,
les plus puissants de la planète,
08:21
the mostles plus powerfulpuissant bearsours on the planetplanète,
ont l'air de victimes
adorables et innocentes.
08:23
seemsembler like adorableadorable and blamelessirréprochables victimsles victimes.
Mais il y a une suite
à l'histoire de l'ours en peluche
08:26
ButMais youtoi knowconnaître, there'sil y a alsoaussi a
postscriptPostScript to the teddynounours bearours storyrécit
08:29
thatcette notne pas a lot ofde peoplegens talkparler about.
dont peu de personnes parlent.
08:31
We'reNous sommes going to talkparler about itil,
Nous allons en parler,
parce que même
s'il n'a pas fallu longtemps
08:33
becausecar even thoughbien que itil didn'tn'a pas reallyvraiment take longlongue
après la chasse de Roosevelt en 1902
08:35
afteraprès Roosevelt'sRoosevelt huntchasse in 1902
pour que le jouet devienne à la mode,
08:36
for the toyjouet to becomedevenir a full-blownpart entière crazeengouement,
la plupart des gens pensaient
que ça ne durerait pas,
08:38
mostles plus peoplegens figuredfiguré itil was a fadFAD,
que c'était une sorte
de gadget politique stupide
08:41
itil was a sortTrier ofde sillyidiot politicalpolitique noveltynouveauté itemarticle
08:43
and itil would go awayun moyen onceune fois que the presidentPrésident left officeBureau,
qui disparaîtrait quand le Président
quitterait son poste.
08:45
and soalors by 1909, whenquand Roosevelt'sRoosevelt successorsuccesseur,
Donc en 1909,
quand le successeur de Roosevelt,
William Howard Taft,
se préparait à prendre ses fonctions,
08:49
WilliamWilliam HowardHoward TaftTaft,
08:51
was gettingobtenir readyprêt to be inauguratedinauguré,
l'industrie du jouet était à la recherche
du prochain phénomène de mode.
08:52
the toyjouet industryindustrie was on the huntchasse
08:54
for the nextprochain biggros thingchose.
Ils n'ont pas franchement réussi.
08:57
TheyIls didn'tn'a pas do too well.
08:59
ThatQue JanuaryJanvier, TaftTaft was the guestCommentaires ofde honorhonneur
Ce mois de janvier-là,
Taft était l'invité d'honneur
09:02
at a banquetbanquet in AtlantaAtlanta,
d'un banquet à Atlanta.
09:03
and for daysjournées in advanceavance,
Les jours précédents,
tout le monde parlait du menu.
09:05
the biggros newsnouvelles was the menumenu.
09:06
TheyIls were going to be servingportion himlui
On allait lui servir
une spécialité du sud,
09:08
a SouthernSud specialtyspécialité, a delicacydélicatesse, reallyvraiment,
un mets très délicat,
09:10
calledappelé possumpossum and tatersTaters.
appelé « opposum aux pommes de terre ».
09:12
SoAlors youtoi would have a wholeentier opossumopossum
Vous aviez un opossum entier
rôti sur un lit de patates douces,
09:15
roastedrôti on a bedlit ofde sweetdoux potatoespommes de terre,
09:16
and thenpuis sometimesparfois they'dils auraient leavelaisser
et à l'époque, on laissait parfois
la queue par dessus,
09:18
the biggros tailqueue on itil like a biggros, meatyMeaty noodlenouille.
comme une grosse nouille de viande.
09:21
The oneun broughtapporté to Taft'sDe Taft tabletable
Celui servi à la table de Taft
pesait 9 kg.
09:23
weighedpesé 18 poundslivres sterling.
09:26
SoAlors afteraprès dinnerdîner, the orchestraOrchestre startedcommencé to playjouer,
Après le dîner,
l'orchestre commença à jouer,
et les invités se mirent à chanter.
09:29
and the guestsinvités burstéclater intodans songchant,
Et tout d'un coup, Taft fut surpris
09:31
and alltout ofde a suddensoudain, TaftTaft was surprisedsurpris
09:32
withavec the presentationprésentation ofde a giftcadeau
par la présentation du cadeau
d'un groupe de partisans locaux.
09:34
fromde a groupgroupe ofde locallocal supporterssupporters,
09:36
and thisce was a stuffedfarci opossumopossum toyjouet,
C'était un opossum en peluche.
09:38
alltout beady-eyedaux yeux globuleux and bald-earedchauve à oreilles,
aux yeux perçants et aux oreilles nues.
C'était le nouveau produit
qu'ils comptaient proposer
09:41
and itil was a newNouveau productproduit theyils were puttingen mettant forwardvers l'avant
comme réponse
de la présidence de William Taft
09:43
to be the WilliamWilliam TaftTaft presidency'sde la présidence answerrépondre
09:46
to TeddyTeddy Roosevelt'sRoosevelt teddynounours bearours.
à l'ours en peluche de Teddy Roosevelt.
09:50
TheyIls were callingappel itil the "billygamelle possumpossum."
Ils l'appelèrent « Billy l'opossum ».
En moins de 24 heures,
09:54
WithinAu sein de 24 hoursheures, the GeorgiaGéorgie BillyBilly PossumPossum CompanyCompagnie
l'entreprise Georgia Billy Possum
était en marche
09:58
was upen haut and runningfonctionnement, brokeringcourtage dealsoffres
et négociait des accords
dans tout le pays.
09:59
for thesecelles-ci thingsdes choses nationwideà l'échelle nationale,
10:01
and the LosLos AngelesAngeles TimesFois announcedannoncé,
Le Los Angeles Times annonça même,
très confiant :
10:03
verytrès confidentlyavec confiance, "The teddynounours bearours
« L'ours en peluche
a été relégué au second plan,
10:05
has been relegatedrelégué to a seatsiège in the reararrière,
et pour quatre ans, voire huit,
10:07
and for fourquatre yearsannées, possiblypeut-être eighthuit,
les enfants des USA
joueront avec Billy l'Opossum. »
10:10
the childrenles enfants ofde the UnitedUnie StatesÉtats
10:12
will playjouer withavec billygamelle possumpossum."
A partir de là, il y eut
un engouement pour l'opossum.
10:15
SoAlors fromde thatcette pointpoint, there was a fiten forme ofde opossumopossum feverfièvre.
10:17
ThereIl were billygamelle possumpossum postcardscartes postales, billygamelle possumpossum pinsbroches,
Il y avait des cartes
et des broches à son effigie,
10:20
billygamelle possumpossum pitcherspichets for yourvotre creamcrème at coffeecafé timetemps.
des pichets à crème pour le café,
10:22
ThereIl were smallerplus petit billygamelle possumsopossums on a stickbâton
des petits Billy l'opossum sur un baton
10:23
thatcette kidsdes gamins could wavevague aroundautour like flagsdrapeaux.
que les enfants pouvaient
agiter comme des drapeaux.
10:26
ButMais even withavec alltout thisce marketingcommercialisation,
Mais même avec tout ce marketing,
10:28
the life ofde the billygamelle possumpossum
la vie de Billy l'Opossum s'avéra être
pathétiquement brève.
10:30
turnedtourné outen dehors to be justjuste patheticallypathétiquement briefbref.
Le jouet fut un bide absolu,
10:34
The toyjouet was an absoluteabsolu flopflop,
10:36
and itil was almostpresque completelycomplètement forgottenoublié
et il fut presque complétement oublié
à la fin de l'année.
10:37
by the endfin ofde the yearan,
10:38
and whatquelle thatcette meansveux dire is thatcette the billygamelle possumpossum
Ça veut dire que Billy l'opposum
n'est même pas arrivé jusqu'à Noël.
10:41
didn'tn'a pas even makefaire itil to ChristmastimeChristmastime,
10:42
whichlequel whenquand youtoi thinkpense about itil is
Ce qui est, quand on y pense,
une sorte de tragédie pour un jouet.
10:43
a specialspécial sortTrier ofde tragedyla tragédie for a toyjouet.
Cet échec peut s'expliquer
de deux façons.
10:47
SoAlors wenous can explainExplique thatcette failureéchec twodeux waysfaçons.
La première est franchement évidente.
10:49
The firstpremier, well, it'sses prettyjoli obviousévident.
Je ne vais pas y aller
par quatre chemins :
10:51
I'mJe suis going to go aheaddevant and saydire itil outen dehors loudbruyant anywayen tous cas:
les opossums sont moches.
10:53
OpossumsOpossums are hideoushideux. (LaughterRires)
(Rires)
10:56
ButMais maybepeut être moreplus importantlyimportant is thatcette
Mais peut-être plus important encore,
l'histoire de Billy l'opossum
était complètement fausse,
10:59
the storyrécit ofde the billygamelle possumpossum was alltout wrongfaux,
11:01
especiallynotamment comparedpar rapport
surtout comparée
à l'origine de l'ours en peluche.
11:03
to the backstorytrame de fond ofde the teddynounours bearours.
Longtemps, dans l'histoire
de l'évolution humaine,
11:05
ThinkPense que about itil: for mostles plus ofde
human'sde l’homme evolutionaryévolutionniste historyhistoire,
11:07
what'squel est madefabriqué bearsours impressiveimpressionnant to us
ce qui a fait que les ours
nous impressionnaient
11:09
has been theirleur completeAchevée independenceindépendance fromde us.
était leur parfaite indépendance
vis-à-vis de nous.
11:12
It'sIl a thatcette theyils livevivre thesecelles-ci parallelparallèle livesvies
Ils vivent leurs vies parallèles
en tant que menaces et concurrents.
11:14
as menacesmenaces and competitorsconcurrents.
Quand Roosevelt est allé chasser
au Mississipi,
11:17
By the timetemps RooseveltRoosevelt wentest allé huntingchasse in MississippiMississippi,
11:19
thatcette staturestature was beingétant crushedécrasé,
l'ours a perdu cette stature,
11:21
and the animalanimal thatcette heil had ropeden cordée to a treearbre
et l'animal ligoté à un arbre
était le symbole de tous les ours.
11:23
reallyvraiment was a symbolsymbole for alltout bearsours.
11:26
WhetherQue ce soit thoseceux animalsanimaux livedvivait orou dieddécédés nowà présent
Que ces animaux vivent ou meurent
ne dépendait alors que de la compassion
ou de l'indifférence des gens.
11:28
was entirelyentièrement upen haut to the compassionla compassion
11:31
orou the indifferenceindifférence ofde peoplegens.
11:33
ThatQue saidm'a dit somethingquelque chose reallyvraiment ominousde mauvais augure
C'était de mauvaise augure
pour l'avenir des ours,
11:35
about the futureavenir ofde bearsours,
et ça disait aussi quelque chose de
troublant sur ce que nous étions devenus,
11:38
butmais itil alsoaussi saidm'a dit somethingquelque chose verytrès
unsettlingtroublant about whoqui we'dmer becomedevenir,
11:41
ifsi the survivalsurvie ofde even an animalanimal like thatcette
puisque même la survie
d'un animal comme celui-là
11:43
was upen haut to us nowà présent.
dépendait maintenant de nous.
11:46
SoAlors nowà présent, a centurysiècle laterplus tard, ifsi you'retu es at alltout
Un siècle plus tard,
si vous regardez
ce qui arrive à l'environnement,
11:48
payingpayant attentionattention to what'squel est
happeningévénement in the environmentenvironnement,
11:50
youtoi feelressentir thatcette discomfortinconfort soalors muchbeaucoup moreplus intenselyintensément.
vous ressentez une gêne
encore plus grande.
Nous vivons maintenant à une époque
11:54
We'reNous sommes livingvivant nowà présent in an ageâge ofde whatquelle scientistsscientifiques
que les scientifiques appellent
« dépendance de la conservation ».
11:57
have startedcommencé to callappel "conservationpréservation relianceReliance,"
11:59
and whatquelle thatcette termterme meansveux dire is thatcette we'venous avons disruptedperturbée
Ce terme signifie que
nous avons tellement perturbé la nature
12:01
soalors muchbeaucoup thatcette naturela nature can'tne peut pas possiblypeut-être
standsupporter on itsses ownposséder anymoreplus,
qu'elle n'arrive plus
à se suffire à elle-même.
Les espèces les plus menacées
ne survivront
12:04
and mostles plus endangereden voie de disparition speciesespèce
12:06
are onlyseulement going to survivesurvivre
12:08
ifsi wenous stayrester outen dehors there in the landscapepaysage
que si nous restons dans le paysage
à essayer de façonner le monde
autour d'eux en leur faveur.
12:10
rigggingriggging the worldmonde aroundautour themleur in theirleur favorfavoriser.
12:12
SoAlors we'venous avons gonedisparu hands-onHands-on
On s'est donc impliqués là-dedans,
et on ne pourra jamais se désengager.
12:14
and wenous can'tne peut pas everdéjà take ournotre handsmains off,
Et c'est vraiment beaucoup de travail.
12:16
and that'sc'est a hellenfer ofde a lot ofde work.
12:18
Right nowà présent, we'reétaient trainingentraînement condorscondors
Maintenant, on entraîne des condors
à ne pas se percher
sur les lignes électriques.
12:21
notne pas to perchperche on powerPuissance lineslignes.
12:23
WeNous teachapprendre whoopinggrue blanche d’Amérique cranesgrues
to migrateémigrer southSud for the winterhiver
On apprend aux grues blanches
à migrer vers le sud pour l'hiver
12:26
behindderrière littlepeu ultra-lightultra-léger airplanesavions.
en suivant des ULM.
12:28
We'reNous sommes outen dehors there feedingalimentation plaguepeste vaccinevaccin to ferretsfurets.
On est là, à administrer aux furets
un vaccin contre la peste.
12:32
WeNous monitormoniteur pygmypygmée rabbitslapins withavec dronesdrones.
On surveille des lapins pygmées
avec des drones.
12:36
SoAlors we'venous avons gonedisparu fromde annihilatinganéantissant speciesespèce
On est donc passé
de l'annihilation d'espèces
au micro-management perpétuel
de la survie d'un tas d'espèces.
12:39
to micromanagingmicrogestion the survivalsurvie ofde a lot ofde speciesespèce
12:43
indefinitelyindéfiniment, and whichlequel onesceux?
Et quelles espèces ?
Celles sur lesquelles
nous avons des histoires palpitantes,
12:45
Well, the onesceux thatcette we'venous avons toldRaconté
12:46
compellingimpérieuses storieshistoires about,
12:48
the onesceux we'venous avons decideddécidé oughtdevrait to stickbâton aroundautour.
celles qui, selon nous, doivent rester.
La frontière entre la conservation
et la domestication est floue.
12:51
The lineligne betweenentre conservationpréservation and domesticationdomestication
12:54
is blurredfloue.
Je dis donc que les histoires
qu'on raconte sur les animaux sauvages
12:56
SoAlors whatquelle I'veJ’ai been sayingen disant is thatcette the storieshistoires
12:58
thatcette wenous telldire about wildsauvage animalsanimaux are soalors subjectivesubjectif
sont si subjectives qu'elles peuvent être
irrationnelles, idéalisées ou dramatisées.
13:01
theyils can be irrationalirrationnel
13:02
orou romanticizedromancée orou sensationalizedsensationnaliste.
Elles n'ont parfois plus rien
à voir avec les faits.
13:04
SometimesParfois theyils justjuste have
nothingrien to do withavec the factsfaits.
Mais dans un monde
de dépendance de la conservation,
13:07
ButMais in a worldmonde ofde conservationpréservation relianceReliance,
ces histoires ont de réelles conséquences,
13:10
thoseceux storieshistoires have verytrès realréal consequencesconséquences,
car maintenant, ce qu'on ressent
vis-à-vis d'un animal
13:12
becausecar nowà présent, howComment wenous feelressentir about an animalanimal
13:15
affectsaffecte itsses survivalsurvie
affecte sa survie
plus que tout ce que vous avez lu
à son sujet dans les manuels d'écologie.
13:17
moreplus thanque anythingn'importe quoi thatcette youtoi readlis about
13:19
in ecologyécologie textbooksmanuels.
La narration est importante de nos jours.
13:21
StorytellingRaconter des histoires mattersimporte nowà présent.
L'émotion est importante.
13:23
EmotionÉmotion mattersimporte.
13:25
OurNotre imaginationimagination has becomedevenir an ecologicalécologique forceObliger.
Notre imagination est devenue
une force écologique.
L'ours en peluche a peut-être fonctionné
13:31
And soalors maybepeut être the teddynounours bearours workedtravaillé in partpartie
en partie parce que la légende
de Roosevelt et de cet ours du Mississipi
13:32
becausecar the legendlégende ofde RooseveltRoosevelt
13:35
and thatcette bearours in MississippiMississippi
était une sorte d'allégorie de
la grande responsabilité que la société
13:37
was kindgentil ofde like an allegoryAllégorie
13:39
ofde thisce greatgénial responsibilityresponsabilité thatcette societysociété
commençait tout juste à accepter
à cette époque.
13:41
was justjuste beginningdébut to facevisage upen haut to backarrière thenpuis.
13:43
ItIl would be anotherun autre 71 yearsannées
Il se passa encore 71 ans avant l'adoption
de la Loi sur les Espèces en Danger.
13:46
beforeavant the EndangeredEn voie de disparition SpeciesEspèces ActLoi sur les was passedpassé,
Mais voici son entière philosophie
résumée en une scène
13:48
butmais reallyvraiment, here'svoici itsses wholeentier ethosethos
13:50
boiledbouillie downvers le bas intodans somethingquelque chose like a scenescène
13:52
you'dtu aurais seevoir in a stainedTaché glassverre windowfenêtre.
qu'on pourrait voir à travers
une vitre teintée.
L'ours est une victime sans défense
ligotée à un arbre,
13:54
The bearours is a helplessimpuissant victimvictime tiedattaché to a treearbre,
13:57
and the presidentPrésident ofde the UnitedUnie StatesÉtats
et le Président des États-Unis décide
de faire preuve de clémence à son égard.
14:00
decideddécidé to showmontrer itil somecertains mercyMerci.
Merci.
14:02
ThankMerci youtoi.
(Applaudissements)
14:05
(ApplauseApplaudissements)
[Illustrations de Wendy MacNaughton]
14:07
[IllustrationsIllustrations by WendyWendy MacNaughtonMacNaughton]
Translated by Manon Guérin
Reviewed by Marie Haupt

▲Back to top

About the speaker:

Jon Mooallem - Writer
Jon Mooallem is the author of "Wild Ones: A Sometimes Dismaying, Weirdly Reassuring Story About Looking at People Looking at Animals in America."

Why you should listen

What do we see when we look at wild animals -- do we respond to human-like traits, or thrill to the idea of their utter unfamiliarity? Jon Mooallem's book, Wild Ones , examines our relationship with wild animals both familiar and feral, telling stories of the North American environmental movement from its unlikely birth, and following three species who've come to symbolize our complicated relationship with whatever "nature" even means anymore.

Mooallem has written about everything from the murder of Hawaiian monk seals, to Idahoan utopians, to the world’s most famous ventriloquist, to the sad, secret history of the invention of the high five. A recent piece, "American Hippopotamus," was an Atavist story on, really, a plan in 1910 to jumpstart the hippopotamus ranching industry in America.

More profile about the speaker
Jon Mooallem | Speaker | TED.com