English-Video.net comment policy

The comment field is common to all languages

Let's write in your language and use "Google Translate" together

Please refer to informative community guidelines on TED.com

TEDMED 2014

Rosie King: How autism freed me to be myself

Rosie King: Comment l'autisme m'a libérée pour être moi-même

Filmed
Views 2,377,912

‹‹ Les gens ont tellement peur de la variété qu'ils essaient de tout classifier en mettant des étiquettes bien spécifiques ››, dit Rosie King, qui est âgée de 16 ans, courageuse, effrontée et autiste. Elle veut comprendre pourquoi tout le monde est aussi préoccupé d'être normal. Rosie fait un appel à chaque enfant, parent, professeur et personne à se réjouir de l'unicité de chacun. Il s'agit d'un témoignage flamboyant du potentiel de la diversité humaine.

- Storytelling activist
Rosie King challenges stereotypes of people with autism and contextualizes the issue by asking us, “Why be normal?” Full bio

00:12
I haven'tn'a pas told manybeaucoup people this,
Je n'ai pas dit ça à grand monde,
00:14
but in my headtête, I've got
mais dans ma tête, il y a
00:16
thousandsmilliers of secretsecret worldsmondes all going on
des milliers de mondes secrets
qui évoluent
00:18
all at the sameMême time.
tous en même temps.
Et puis aussi, je suis autiste.
00:21
I am alsoaussi autisticautistique.
Les gens ont tendance à diagnostiquer
00:23
People tendtendre to diagnosediagnostiquer autismautisme
00:25
with really specificspécifique
check-boxcase à cocher descriptionsdescriptions,
l'autisme à travers
des descriptions bien spécifiques,
alors qu'on peut être atteint
de formes très variées.
00:28
but in realityréalité, it's a wholeentier
variationvariation as to what we're like.
Par exemple, mon petit frère
00:31
For instanceexemple, my little brotherfrère,
est atteint d'un autisme sévère.
00:33
he's very severelygravement autisticautistique.
Il est non-verbal.
Il ne parle pas du tout.
00:35
He's nonverbalnon verbale. He can't talk at all.
Mais moi, j'adore parler.
00:37
But I love to talk.
Les gens associent souvent l'autisme
00:40
People oftensouvent associateassocié autismautisme
avec le fait d'aimer les maths,
la science et rien d'autre,
00:43
with likingaimer mathsmathématiques and
sciencescience and nothing elseautre,
00:46
but I know so manybeaucoup autisticautistique people
mais je connais
énormément d'autistes
00:47
who love beingétant creativeCréatif.
qui adorent être créatifs.
00:50
But that is a stereotypestéréotype,
Mais c'est un stéréotype,
00:52
and the stereotypesstéréotypes of things
et les stéréotypes
sont souvent,
voire toujours, faux.
00:54
are oftensouvent, if not always, wrongfaux.
Par exemple, beaucoup de gens
00:57
For instanceexemple, a lot of people
vont associer automatiquement
« autisme » au film « Rain man ».
01:00
think autismautisme and think
"RainPluie Man" immediatelyimmédiatement.
C'est une croyance populaire,
01:04
That's the commoncommun beliefcroyance,
01:06
that everychaque singleunique autisticautistique
personla personne is DustinDustin HoffmanHoffman,
que n'importe quel autiste
est Dustin Hoffman,
et ce n'est pas vrai.
(Rires)
01:09
and that's not truevrai.
01:12
But that's not just with
autisticautistique people, eithernon plus.
Mais ceci ne concerne pas
que les autistes.
01:15
I've seenvu it with LGBTQLGBTQ people,
J'ai vu des stéréotypes
pour les LGBT,
01:17
with womenfemmes, with POCPOC people.
pour les femmes
et les personnes de couleur.
01:19
People are so afraidpeur of varietyvariété
Les gens ont tellement peur
de la variété
01:22
that they try to fiten forme everything
into a tinyminuscule little boxboîte
qu'ils essaient de tout classifier,
en mettant des étiquettes
bien spécifiques.
01:25
with really specificspécifique labelsétiquettes.
01:27
This is something that actuallyréellement
C'est quelque chose
qui m'est réellement arrivé
dans la vraie vie.
01:29
happenedarrivé to me in realréal life:
J'ai tapé « les autistes sont... »
dans Google,
01:31
I googledgooglé "autisticautistique people are ..."
et ça propose des suggestions,
01:34
and it comesvient up with suggestionssuggestions
de ce qu'on peut rechercher.
01:36
as to what you're going to typetype.
En tapant « les autistes sont... »,
01:38
I googledgooglé "autisticautistique people are ..."
01:40
and the topHaut resultrésultat was "demonsdémons."
le premier résultat était « des démons ».
C'est la première chose que
les gens pensent
01:43
That is the first thing that people think
01:45
when they think autismautisme.
lorsqu'ils pensent à l'autisme.
01:47
They know.
Ils savent...
(Rires)
01:49
(LaughterRires)
01:56
One of the things I can do
because I'm autisticautistique
Grâce à l'autisme, qui est plutôt
une capacité qu'un handicap,
01:59
it's an abilitycapacité ratherplutôt than a disabilitypersonnes handicapées
j'ai une imagination très, très fertile.
02:01
is I've got a very, very vividvives imaginationimagination.
Pour vous l'expliquer,
02:05
Let me explainExplique it to you a bitbit.
c'est comme si je marchais
dans deux mondes la plupart du temps :
02:06
It's like I'm walkingen marchant in two
worldsmondes mostles plus of the time.
02:09
There's the realréal worldmonde,
the worldmonde that we all sharepartager,
le monde réel que nous partageons
et celui dans mon esprit.
02:11
and there's the worldmonde in my mindesprit,
Et le monde dans mon esprit
est souvent bien plus réel
02:13
and the worldmonde in my mindesprit
is oftensouvent so much more realréal
que le monde réel.
02:16
than the realréal worldmonde.
Alors, c'est très facile pour moi
de libérer mon esprit
02:19
Like, it's very easyfacile for
me to let my mindesprit looseen vrac
car je n'essaie pas de
m'imposer des limites.
02:22
because I don't try and fiten forme
myselfmoi même into a tinyminuscule little boxboîte.
C'est une des meilleures choses
d'être autiste :
02:25
That's one of the bestmeilleur
things about beingétant autisticautistique.
02:27
You don't have the urgeexhorter to do that.
tu n'as pas l'envie
de te limiter,
02:29
You find what you want to do,
tu trouves ce que tu veux faire,
tu trouves un moyen de le faire,
et puis tu le fais.
02:32
you find a way to do it,
and you get on with it.
Si j'essayais de m'imposer des limites,
je ne serais pas là,
02:35
If I was tryingen essayant to fiten forme myselfmoi même into a boxboîte,
02:37
I wouldn'tne serait pas be here, I
wouldn'tne serait pas have achievedatteint
je n'aurais pas réussi
la moitié de ce que j'ai accompli.
02:39
halfmoitié the things that I have now.
02:41
There are problemsproblèmes, thoughbien que.
Cependant, Il y a des ennuis
liés au fait d'être autiste,
02:43
There are problemsproblèmes with beingétant autisticautistique,
et d'autres liés au fait
d'avoir trop d'imagination.
02:45
and there are problemsproblèmes with
havingayant too much imaginationimagination.
L'école peut être un problème en général,
02:48
SchoolÉcole can be a problemproblème in generalgénéral,
mais... d'avoir à expliquer
au professeur,
02:50
but havingayant alsoaussi to explainExplique to a teacherprof
02:54
on a dailydu quotidien basisbase
quotidiennement,
que son cours est
incroyablement ennuyeux
02:56
that theirleur lessonleçon is inexplicablyinexplicablement dullterne
(Rires)
03:00
and you are secretlysecrètement takingprise refugerefuge
et que vous vous réfugiez en secret
03:02
in a worldmonde insideà l'intérieur your headtête in
whichlequel you are not in that lessonleçon,
dans un monde intérieur
où vous n'êtes pas dans ce cours,
(Rires)
03:06
that addsajoute to your listliste of problemsproblèmes.
ça rallonge la liste
de vos problèmes...
03:10
(LaughterRires)
(Rires)
03:12
AlsoAussi, when my imaginationimagination takes holdtenir,
Aussi, lorsque mon imagination
prend le dessus,
mon corps s'anime d'une
vie propre à lui-même.
03:16
my bodycorps takes on a life of its ownposséder.
03:18
When something very excitingpassionnant
happensarrive in my innerinterne worldmonde,
Si quelque chose d'excitant
se passe dans mon monde,
03:21
I've just got to runcourir.
j'ai juste besoin de courir,
de me balancer d'avant en arrière
03:22
I've got to rockRoche backwardsen arrière and forwardsvers l’avant,
03:24
or sometimesparfois screamcrier.
ou parfois besoin de crier.
03:26
This givesdonne me so much energyénergie,
Enfin, ça me donne tant d'énergie,
03:28
and I've got to have an
outletsortie for all that energyénergie.
que j'ai besoin d'évacuer
toute cette énergie !
03:31
But I've doneterminé that ever
sincedepuis I was a childenfant,
Mais je fais ça depuis mon enfance,
depuis que je suis toute petite.
03:33
ever sincedepuis I was a tinyminuscule little girlfille.
03:35
And my parentsParents thought it was
cutemignon, so they didn't bringapporter it up,
Mes parents trouvaient que c'était
mignon alors ils ne disaient rien,
03:38
but when I got into schoolécole,
mais à l'école,
ils n'ont pas trouvé ça mignon.
03:39
they didn't really agreese mettre d'accord that it was cutemignon.
Peut-être que les gens
ne veulent pas être amis
03:42
It can be that people
don't want to be friendscopains
avec la fille qui se met à crier
en plein cours d'algèbre.
03:44
with the girlfille that startsdéparts
screamingen hurlant in an algebraalgèbre lessonleçon.
03:47
And this doesn't normallynormalement
happense produire in this day and ageâge,
Et cela n'arrive pas habituellement
de nos jours,
mais il arrive que les gens ne veulent pas
être amis avec la fille autiste.
03:51
but it can be that people don't want
to be friendscopains with the autisticautistique girlfille.
Peut-être que les gens ne veulent pas
fréquenter quelqu'un
03:55
It can be that people
don't want to associateassocié
qui n'aille pas ou soit incapable
de leur classer
03:58
with anyonen'importe qui who won'thabitude
or can't fiten forme themselvesse
04:01
into a boxboîte that's labeledétiqueté normalnormal.
dans la boîte de la « normalité ».
Mais ça ne me dérange pas,
04:04
But that's fine with me,
parce que ça me permet de faire un tri
04:06
because it sortssortes the wheatblé from the chaffpaille,
04:08
and I can find whichlequel people
are genuineauthentique and truevrai
pour savoir qui est franc et sincère
et je peux ainsi choisir mes amis.
04:11
and I can pickchoisir these people as my friendscopains.
Mais si on y réfléchit,
qu'est-ce qu'être « normal » ?
04:13
But if you think about it, what is normalnormal?
Qu'est-ce que ça veut dire ?
04:17
What does it mean?
Imaginez que le meilleur compliment
qu'on vous ait fait soit :
04:19
ImagineImaginez if that was the bestmeilleur
complimentcompliment you ever receivedreçu.
04:21
"WowWow, you are really normalnormal."
« Ouah, vous êtes vraiment normal. »
04:24
(LaughterRires)
(Rires)
Mais les compliments sont :
04:25
But complimentscompliments are,
« vous êtes extraordinaire »
04:29
"you are extraordinaryextraordinaire"
04:30
or "you stepétape outsideà l'extérieur the boxboîte."
ou « vous sortez du lot »,
ou « tu es incroyable ».
04:32
It's "you're amazingincroyable."
Si les gens veulent être tout ça,
04:33
So if people want to be these things,
pourquoi tant d'entre eux
cherchent à être normaux ?
04:35
why are so manybeaucoup people
strivings'efforcer to be normalnormal?
04:38
Why are people pouringverser theirleur
brilliantbrillant individualindividuel lightlumière into a moldmoule?
Pourquoi les gens coulent-ils leur
individualité dans un moule ?
Les gens ont si peur de la diversité
qu'ils essaient de forcer les autres,
04:43
People are so afraidpeur of varietyvariété
that they try and forceObliger everyonetoutes les personnes,
même ceux qui ne veulent pas ou
ne peuvent pas, à être normaux.
04:48
even people who don't want
to or can't, to becomedevenir normalnormal.
Il y a des campements
pour les LGBT
04:51
There are campscamps for LGBTQLGBTQ people
ou les autistes, afin d'essayer
de les rendre « normaux »,
04:54
or autisticautistique people to try and
make them this "normalnormal,"
et c'est terrifiant de se dire
qu'on fait ça de nos jours !
04:58
and that's terrifyingterrifiant that people
would do that in this day and ageâge.
Somme toute, je n'échangerais
ni mon autisme
05:02
All in all, I wouldn'tne serait pas tradeCommerce my autismautisme
and my imaginationimagination for the worldmonde.
ni mon imagination pour rien au monde.
05:07
Because I am autisticautistique,
Grâce à mon autisme,
j'ai présenté des documentaires à la BBC,
05:09
I've presentedprésenté documentariesdocumentaires to the BBCBBC,
je suis en train d'écrire un livre,
05:12
I'm in the midstmilieu of writingl'écriture a booklivre,
je fais cette conférence – c'est génial –
05:14
I'm doing this — this is fantasticfantastique
et une des meilleures choses
que j'ai réussies,
05:16
and one of the bestmeilleur
things that I've achievedatteint,
que je considère avoir réussi,
05:19
that I considerconsidérer to have achievedatteint,
est que j'ai trouvé des moyens
pour communiquer
05:22
is I've founda trouvé waysfaçons of communicatingcommunicant
05:24
with my little brotherfrère and sistersœur,
avec mes petits frère et sœur,
qui, comme j'avais dit, sont non-verbaux :
ils ne peuvent pas parler.
05:26
who as I've said are nonverbalnon verbale.
They can't speakparler.
C'est absurde que les gens
ignorent souvent
05:29
And people would oftensouvent writeécrire
off someoneQuelqu'un who'squi est nonverbalnon verbale,
ceux qui sont non-verbaux,
car mes petits frère et sœur
05:32
but that's sillyidiot, because
my little brotherfrère and sistersœur
sont les meilleurs frère et sœur
qu'on puisse espérer.
05:35
are the bestmeilleur siblingsfrères et sœurs that
you could ever hopeespérer for.
05:37
They're just the bestmeilleur,
and I love them so much
Ils sont simplement les meilleurs,
je les aime tellement
05:40
and I carese soucier about them
more than anything elseautre.
et je tiens à eux
plus qu'à personne d'autre.
05:43
I'm going to leavelaisser you with one questionquestion:
Je vais finir
sur une question :
vu qu'on ne peut pas
entrer dans l'esprit des gens,
05:46
If we can't get insideà l'intérieur the person'spersonne mindsesprits,
peu importe
qu'ils soient autistes ou non,
05:49
no mattermatière if they're autisticautistique or not,
05:51
insteadau lieu of punishingpunir anything
that straysanimaux errants from normalnormal,
au lieu de punir ce
qui s'éloigne des normes,
pourquoi ne pas se réjouir
de l'unicité de chacun
05:54
why not celebratecélébrer uniquenesscaractère unique
05:56
and cheerCheer everychaque time someoneQuelqu'un
unleashesdéchaîne theirleur imaginationimagination?
et applaudir chaque fois que
quelqu'un déchaîne son imagination ?
06:00
Thank you.
Merci.
06:02
(ApplauseApplaudissements)
(Applaudissements)
Translated by Carlos Moraga Ferrándiz
Reviewed by cindy fong

▲Back to top

About the speaker:

Rosie King - Storytelling activist
Rosie King challenges stereotypes of people with autism and contextualizes the issue by asking us, “Why be normal?”

Why you should listen
When she was nine years old, doctors confirmed Rosie King’s self-diagnosis of Asperger’s Syndrome. With two younger siblings severely affected by autism, Rosie had a burning desire to help make the world a more tolerant place for people with autism ever since she was a young girl. She found the opportunity to do so when her family was invited to do a local news segment on her mother’s children’s books, which featured Rosie’s illustrations. Her lack of inhibition made her a natural presenter, and she was asked to host BBC Newsround’s special program “My Autism and Me,” bringing her a much wider audience and an Emmy Kid’s Award. Rosie continues to raise awareness about autism, and is working towards her goal of becoming a professional actress and storyteller.
More profile about the speaker
Rosie King | Speaker | TED.com